Démolition quartier Berriat : quid du Lion ?

Street-art | Les street-artistes seraient flattés que la ville de Grenoble ait décidé de conserver leur fresque de 2015 représentant un lion. La mairie n’a pas été en mesure de nous répondre à ce sujet, laissant en suspens la rumeur d’une récupération partielle de ce graff.

Au niveau de l’esplanade Andry-Farcy, les démolitions vont bon train. Au beau milieu de cette friche où nombre d’engins bodybuildés ont défilé, un seul pan de mur subsiste d’un bâtiment éventré. Il semblerait que le lion graffé sur ce mur, d’une profondeur multicolore avec une dominante de bleu aigue-marine, tienne encore. Mais pour combien de temps ?

Le Lion a son histoire. Depuis près de 6 ans l’œuvre de Srek, Greg et Killah-One, réalisée pour la première édition du Grenoble Street Art Fest, trouvait une place dans la cité grenobloise. Sur un sol dynamisé, il n’y a pas si longtemps encore, par la vie associative culturelle et artistique en place. L’importante pépinière associative Cap Berriat a notamment résidé rue Georges-Jacquet pendant plus d’une décennie, avant sa mutation rue Boucher de Perthes.

À ce jour, les pelleteuses se sont retirées sans avoir porté préjudice au lion. Faut-il en déduire que la ville de Grenoble n’a pas statué sur l’avenir de la fresque ? Il se dit qu’une récupération partielle de l’œuvre est non seulement chiffrée mais prévue, comme mentionné par un ouvrier d’Innovia, société chargée par la ville des opérations d’aménagement. Place aux spéculations en l’absence d’informations, la Ville n’ayant pas été en mesure de nous répondre.

Une chose est sûre néanmoins, le futur hypothétique de l’œuvre suscite des réactions qui varient suivant les acteurs. Faudrait-il s’inquiéter de voir disparaître le Lion, alors que l’une des spécificités du street-art est justement d’assumer sa forme éphémère ? Ou dans l’hypothèse d’un recyclage même partiel de la fresque, ne serait-ce pas une belle occasion pour les street-artistes de redonner à leur vieil ami félin un coup de peinture fraîche ?